CANNES A MOUCHE PEZON & MICHEL


La firme Pezon & Michel a régné sur le monde du refendu du début du 20ème siècle jusqu'à la fin des années 70.
Puis, la fibre de verre et surtout le carbone ont pris rapidement le dessus sous prétexte de poids et de vitesse d'action. Les jolis refendus étaient devenus obsolètes, et P&M n'a pas su prendre, au contraire de son principal concurrent anglais HARDY, le virage de la modernité, malgré des tentatives répétées.
Les cannes à mouche les plus collectionnées sont les PARABOLIC (nées en 1938) et ont été déclinées en de nombreux modèles, de l'entrée de gamme (PRIMA) jusqu'au summum : les PPP (pour Puissance Pendulaire Progressive, et non d'autres adjectifs comme Parabolique, Permanente, Parfaite ou autre P... comme on le voit trop souvent dans les écrits).
Les modèles antérieurs à 1938 sont collectionnés à titre anecdotique et de moindre valeur (ils sont rarement en bon état)
Pour la gamme "moderne", on peut résumer les principales références (non exhaustif) en :
FLY et FLYXOR, cannes dites pour débutants et/ou impécunieux souhaitant tout de même tâter d'un refendu correct, peu de valeur de collection.
PARABOLIC PRIMA (Normale, Moyenne et Compétition), ici aussi, peu d'intérêt du marché pour ce modèle sauf en état de neuf.
PARABOLIC SPECIALE (idem, 1 ou 2 scions, la Normale étant certainement le modèle qui a été le plus vendu en France et donc la plus fréquente sur le marché de l'occasion).
PARABOLIC SUPREME (idem, 1 OU 2 scions, excellente qualité, succès ininterrompu de 1939 à 1984), souvent livrées avec un tube de protection aluminium vert.
PARABOLIC SKISH, canne de précision, rare sur le marché.
PARABOLIC STERLING, très bonne canne polyvalente, puis à partir de 1969 NORMALE ET COMPETITION à poignée cigare pour l'exportation, de faible intérêt
PARABOLIC RITZ, la préférée du maître, modèle qui donnera naissance aux PPP, rare sur le marché, tube plastique vert.
PARABOLIC RITZ TOS HS / HL (pour High Speed/High Line), fabriquée pour l'association Truite-Ombre-Saumon, encore plus rare, et pourtant merveilleuse canne semi-rapide, tube plastique vert.
PARABOLIC ROYALE, qualité quasi identique aux PPP, mais avec un seul scion, tube plastique vert, la 6'10 étant quasiment introuvable.
PARABOLIC SAWYER NYMPH (à poignée détachée) et STILLWATER, 2 modèles faits sur-mesure pour Franck SAWYER, peu fréquentes.
SUPER PARABOLIC PPP, série de 23 modèles dont les plus connus donc les moins rares sont la Fario Club, la Master ou la Powerplus. Les plus cotés sont les modèles les plus courts (???), donc les plus récents (années 70, pour alléger le poignet de ce pauvre moucheur anémique de fin de siècle) et beaucoup vendus sur le marché US amateur de cannes courtes et japonais, comme les FEATHERWEIGHT, COLORADO, WADING, MARVEL ou SUPERMARVEL.
Toute la production HUE / ST BRIEUC (à partir de 1999) n'a plus la belle écriture de Mme MERCIER ni la qualité drastique de fabrication, et ne suscite plus aucun intérêt de la part des collectionneurs, à fuir...

PEZON SUPER PARABOLIC PPP FARIO CLUB


Le "top du top" de chez P & M, la fameuse "Fario Club" élaborée par Charles RITZ dans la série des Super Parabolic Puissance Pendulaire Progressive, canne de longueur classique 8,5".
La série PPP, le très haut de gamme de toutes les cannes à mouche de cette époque, toujours livrée avec 2 scions numérotés, dans une housse en satin rouge moletonnée et avec un tube protecteur en métal (zicral ?) vert (qui deviendra en pvc gris dans les années 70), lui-même houssé du même tissu beige que les cannes plus "standard", et évidemment écussonné Pezon.
Production entre 1959 et 1993 sous la référence 266, le numéro de chaque canne indique son ordre de fabrication, celle-ci est la 2439ème canne produite.
Les ligatures sont vertes à liséré rouge, ce qui indique que c'est un modèle "récent", les plus anciennes étant à l'inverse, rouges avec liséré vert...

photo

PEZON SUPER PARABOLIC PPP WADING TYPE McLANE


C'est une fabrication des années 1954 à 1960, sous la référence 260, de 7,1" pour soie de 5, probablement pour satisfaire à la mode américaine des petites cannes assez puissantes...
Comme toutes les PPP, elle comporte 2 scions numérotés, sa housse rouge moletonnée et son tube protecteur recouvert du classique drap kaki à l'écusson de la maison.

photo photo

PEZON PARABOLIC ROYALE


La série "ROYALE" est apparue à la vente au catalogue P & M en 1975 sous 2 références : CS 222 en version poignée tronconique préférée pour le marché français, et CS 224 en version poignée cigare, en principe réservée au marché export, notamment US qui aime ce genre de poignée.
Ici, modèle CS 224, fabrication Amboise, datée de 1971, donc bien avant sa sortie, 44ème canne produite : elle porte le n° 7 224 796 1, et 44 sur le talon et le scion.
Cette canne à talon plus court que le scion, ligatures brun clair avec liséré jaune, est une 7'9 soit 2m36 pour soie de 5 et pèse 99 grammes (porte-moulinet à simple culot-bague).
Produite jusqu'en 1993.
Une merveille de puissance moelleuse ! elle vous pose sans effort une mouche à 20 mètres comme un duvet de pissenlit ! (ce qui, entre nous, ne sert strictement à rien dans 99% des cas... 10 bons mètres étant largement suffisants)

Et deux autres modèle de la gamme :
la CS 222 de 1972, 90ème canne produite, plus costaude que la 7'9 : en 8'8 et 2 bouts égaux, poignée classique avec le porte-moulinet à vis typique du haut de gamme de la marque et supportant une soie de 6 - 7.
et la CS 224 de 1973, en 7'4 et 2 bouts inégaux (prolongateur de talon), dans une housse en tissu synthétique imprimé P&M.
La gamme des Royale se composait de 6 modèles : 6'10", 7'4", 7'9", 8'3", 8'8", et 9'3".

photo photo photo

PEZON PARABOLIC RITZ


Excellent modèle de canne conçue par et pour Charles Ritz, une 8'2 en 2 éléments inégaux, porte-moulinet métal à pommeau caoutchouc, ligatures vertes à double liséré classique de P&M, avec sa pique et sa housse d'origine, année 1963 (n° 16563R).
Production de 1953 à 1978 sous la référence 244, certains modèles ont reçu 2 scions.

photo

PEZON RITZ PARABOLIC TOS HS HL


Variation du modèle RITZ, en version HS-HL (High Speed - High Line) de 8'5" avec talon plus court que le scion, son porte-moulinet est celui des parabolic "bas de gamme" : culot-bague vissante, elle n'est marquée que de la référence 178 (P. COURSAGET indique dans son livre la ref 229 pour cette canne mais ne mentionne pas le marquage "ritz" ni "HS HL, alors est-ce un autre modèle ?), pas de datation, cependant les ligatures vertes à double liséré rouge indique une certaine "ancienneté".

photo

PEZON PARABOLIC SUPREME NORMALE


Un modèle PEZON & MICHEL de milieu-haut de gamme, produit entre 1939 et 1978 sous référence 230, avec 1 ou 2 scions.
Ci-dessous 3 exemplaires d'époques différentes : une de 8'5 qui porte le numéro 22114939 et est donc la 39ème canne produite par la célèbre maison le 22 novembre 1949, une autre de 9' avec 2 scions du 2 octobre 1961, 47ème canne, et enfin, une 8'6 plus récente fabriquée en 1975 (la nouvelle numérotation ne permettait plus de savoir le le jour) qui comporte le porte-moulinet des PPP.
Il faut noter qu'avant la nouvelle numérotation les 8'5 étaient marquées "81/2" alors qu'après elles sont marquées "8'6".
Des Parabolic bon teint qui expédient gentiment une soie 5 à 15 mètres sans trop d'efforts, la plus ancienne un peu lourde avec son porte-moulinet en métal et son pommeau caoutchouc.
Gamme composée de 3 modèles : 7', 8'5/8'6"et 9'.

photo photo photo photo

PEZON PARABOLIC SPECIALE NORMALE


Fabrication PEZON & MICHEL entre 1939 et 1984 sous la référence 220, c'est une 8'6 pour soie de 5/6, probablement un des modèles les plus vendus de par son utilisation "passe-partout" sèche et noyée, et surtout son prix relativement abordable, c'est la 2 CV du moucheur français des années 50-60 !
Porte-moulinet simple à vis, ligatures rouges à double liséré.
Cette canne, qui n'a plus son habillage d'origine (anneaux et ligatures) pour cause d'usage familial et personnel intensif durant plus de 30 ans, porte le numéro 1526665 , et est donc la 65ème canne produite le 15 février 1966.
La gamme est composée de 4 modèles : 7'2", 8', 8'6 et 9'.

photo photo

PEZON PARABOLIC SKISH


Excellent canne de 8'2 en 2 bouts inégaux, 13ème canne fabriquée le 19 janvier 1959 par la célèbre firme d'Amboise.
Production entre 1953 et 1978 sous référence 242.
Gamme de 2 modèles : 8' et 8'2".

photo

PEZON STERLING NORMALE


Fabrication PEZON & MICHEL, célèbre maison française née en 1895, qui produira plus de 200 modèles de cannes à mouche en refendu.
La "STERLING" présentée, dont les ligatures ont été refaites, est une 9', et porte le numéro 2134336 , ce qui indique que c'est la 36ème canne produite le 21 mars 1943. Elle a toujours son bouchon de virole, sa pique de talon et son étui toile d'origine.
Les modèles plus récents ont été fabriqués entre 1969 et 1975 sous la référence 217 pour l'action "normale" et 219 pour l'action "compétition", avec un habillage "spécial", qui ne ressemble pas du tout à ce que faisait la marque habituellement...(cf canne suivante)
La gamme des "normale" était composée de 5 modèles : 7'2", 8', 8'6", 9'et 9'6".

photo

PEZON STERLING COMPETITION CASY


Canne de 8'5 en 2 bouts égaux pour soie de 6 à 7 (action très "ferme", comme pour tous les modèles Compétition), produite entre 1969 et 1975 sous la référence 219.
Fabriqué dans les ateliers d'Amboise puis importé par l'halieutiste belge Casimir KASPERCZYK, qui revendait dans son magasin sous la marque CASY (décalque apposé en dessous de celui de Pezon).
Curieusement si le porte-moulinet à culot-bague est PEZON 100 % (avec le gravage de la marque sur l'anneau du bas), les viroles ne sont pas les classiques habituelles, et le ligaturage ne brille pas par sa sobriété !
Bof...

photo photo photo

PEZON PARABOLIC PRIMA


Modèle produit à partir de 1939 et encore vendu dans les années 50-60 comme entrée de gamme de la maison.
Notre exemplaire est en 9' et 3 éléments, donc action "moyenne" ce qui est peu fréquent, référence 214 produite de 1953 à 1966, complet de sa housse et bouchons de virole, ce qui est rare également tant ils étaient faciles à perdre...
La gamme des "moyenne" était composée de 3 modèles : 8'6", 9' et 9'6".

photo photo

PEZON FLYXOR


Modèle d'entrée de gamme de P&M, produite entre 1939 et 1970 sous la référence 202, ce modèle ne fait pas partie de la gamme PARABOLIC.
En 2 bouts égaux, 9" pour soie de 6 à 7, un peu lourde, celle-ci porte le numéro 1955379, soit la 79ème canne produite le 19 mai 1953.

photo

PEZON & MICHEL PROTO ?


Canne dénichée en brocante qui date du 3 juin 1955 avec le numéro 2R (?).
Cette 8 pieds que nous avons trouvée très peu (et mal) habillée (4 serpentiformes rudimentaires), avec une petite poignée cigare et simple porte-moulinet à culot-bague, comporte un talon plus court que le scion qui préfigure peut-être une sœur ou fille de la "RITZ" ou de la "SKISH" (toutes 2 débutées en 1953), car toutes les cannes étaient d'avant cette époque étaient en bouts égaux, c'est Ch. Ritz qui a initialisé le tiercage des brins chez P&M (cf ses bricolages d'avant-guerre durant ses "vaches maigres" américaines).
C'est donc très probablement un "test", peut-être a-t-elle été entre les mains de Pierre CREUSEVAULT lors d'une séance d'essai à Amboise...
Rhabillée plus correctement par nos soins, elle lance très proprement une soie naturelle n°4, mais n'atteint pas les qualités de la "ROYALE".)

photo photo photo

BRUNNER GEBETSROITHER SUPER "HANS PRIVAT


Petite 6'5 (2 m) du constructeur autrichien BRUNNER, un des rares facteurs de cannes du continent européen. Canne d'action extrêmement (trop ?) rapide, comme les aimait le célèbre guide de pêche sur la Traun, Hans GEBETSROITHER, dans les années 50-60, avec une très petite poignée cigare, afin de tenir la canne avec l'index tendu sur le dessus selon sa manière de lancer.
Cette canne lui aurait appartenu (invérifiable, malheureusement pour nous, qui l'avions acquise il y a plus de 15 ans) comme nous l'avais dit le vendeur et comme le laisserait penser l'inscription sur le talon, ainsi que le marquage de sa housse tissu.
Hans G. faisait partie du très select "Fario Club" de Charles RITZ, qui se réunissait une fois l'an à Paris dans l'hôtel du même nom, pour y parler ... mouche avec le gratin pêcheur de la planète.
Walter BRUNNER ne manufacture toujours que quelques modèles de cannes en refendu par an.

photo photo photo photo photo

ALLEYSON N°5


Une très rare canne de 7', produite par ce constructeur français contemporain, qui a malheureusement jeté l'éponge il y a quelques années (comme Alain OURTILANI...)!
Quelques cannes comme celle-ci doivent circuler en France, peu de modèles standards, Robert ALLEYSON travaillant essentiellement en sur-mesure, à la demande de clients aisés.
Celle-ci a été faite pour le propriétaire du magasin "Histoire d'eaux", qui ne l'a jamais vraiment utilisé, n'arrivant pas à se faire à l'action du refendu, et l'a ainsi revendue.
Action douce pour soie de 5 (4 nous parait plus approprié, après essai).
Très belle facture, viroles en titane, anneaux extra légers, 78 grammes en tout, founie avec une jolie housse velours et un tube de transport en cuir havane.

photo photo photo photo photo

HARDY "THE C.C. DE FRANCE"


Un superbe modèle de 8', commercialisé de 1911 à 1961. Celle-ci portant le n° H 16522, nous pouvons la dater de 1958.
A cette époque PEZON & MICHEL fournissait les blanks de ce modèle à HARDY qui les habillait très sobrement mais élégamment à sa marque, c'est donc probablement une "PEZON"... une petite merveille !

photo photo photo photo

HARDY "THE PERFECTION"


Joli exemplaire de ce modèle bien connu du grand facteur anglais, 9' en 2 éléments, viroles à système de blocage, livré avec une pique incluse dans la housse tissu.
Malheureusement le bouchon de porte-moulinet a disparu...

photo photo photo

HARDY "THE L.R.H."


Autre modèle, aussi connu que la "Perfection", en 9'3 et 3 éléments et 1 scion supplémentaire.
Ici aussi, le bouchon de porte-moulinet a été égaré.

photo photo

HARDY X


Célèbre entreprise créée par William HARDY en 1872. L'arrivée de John HARDY, son frère, va permettre de développer une gamme d'articles de pêche, qui obtiendra la renommée que l'on sait.
Canne en 3 éléments et un scion supplémentaire, qui a hélas disparu comme son marquage, elle porte sur la bague porte-moulinet, outre la signature de fabrique, le numéro B 6377, ce qui la date de 1916.

photo

MILWARD FLYCRAFT


Une belle anglaise de 9" en 3 bouts égaux, MILWARD n'avait pas l'envergure de HARDY mais essayait de l'égaler et ses productions, cannes et moulinets, étaient de fort bonne facture.

photo

HEDDON


Une canne américaine des années 30 en 3 éléments de 98 cm (9,6") et un scion de rechange, avec sa housse et son tube de transport en métal chromé équipé d'une courroie cuir, tube curieusement ovalisé et non rond selon l'habitude.
A noter la forme en bois évidé pour protéger les 2 scions.
Pas d'inscription précise en dehors du marquage "Heddon" sur le logo truite, mais simplement " # 13" qui est la référence de la "Lucky Angler".
Le porte-moulinet est en métal, plus tard, pour de nombreuses cannes il sera en plastique imitation marbre !!!.
L'étiquette sur la housse indique : "Tempered" Bamboo, split - not sawed, A genuine "Dowagiac", soit Bambou "trempé" (cuit au four), refendu et non scié, Une véritable "Dowagiac" (nom de la ville du Michigan où était établie l'entreprise).

photo

SHARPE'S


Maison fondée dans les années 20 à Aberdeen, Ecosse, elle s'associera à FARLOW en 1965.
Modèle "Scottie" de 10'6 pour soie de 6, probablement un modèle "truite de mer" ou "saumon léger".
Egalement en photo la publicité de cette maison dans le 1er numéro de juillet 1955 de la célèbre (et toujours actuelle) revue anglaise "Trout and salmon".

photo photo

CANNE DE VOYAGE


Etonnante petite canne américaine de la fin du 19ème siècle, en 7 éléments de 30 cm et comportant 2 scions, l'un avec l'anneau typique de cette époque et l'autre "classique".
Parfaitement conservée, elle propulse encore sans effort une soie n°4 à distance de pêche. On remarquera l'absence d'anneau de départ classique, un serpentiforme faisant office.
Aucun marquage ne donne le fabricant, était-ce une commande en "sur-mesure" ou une fabrication artisanale ?
Quel homme d'affaire ou voyageur de commerce a-t-il trimballé cette canne dans ses bagages, sagement rangée dans sa poche à compartiments, du Wisconsin au Montana ou autre dans les années 1890... ?

photo

CANNE DE VOYAGE bis


Et une autre canne de voyage anonyme, américaine également, de longueur 7,7 " en 6 éléments / 2 scions.

photo

CANNE DE VOYAGE KINGFISHER


Petite canne de voyage, du début du 20ème siècle, et qui pouvait servir indifféremment, comme souvent à cette époque, à la pêche à la mouche ou au lancer : le porte-moulinet se situe en effet en haut de la poignée, et les 2 scions se montent respectivement sur le 5ème et le 6ème élément pour en faire une canne mouche de 7" ou lancer de 6".
KINGFISHER était un magasin américain qui apposait sa marque comme beaucoup de ses confrères sur les cannes et moulinets qu'il revendait.

photo

DES ANONYMES... *


Quelques modèles qui ont perdu leur marque.
Une anglaise, mais de chez qui ?
Sur la photo du milieu à partir du bas :
Une "Ancre d'Or", distributeur parisien bien connu entre 1928 et 1939, il importait et revendait de nombreuses marques (Garreau, Hardy, Allcock, Milwards etc)
Une "Allcock" ? très probablement mais ...
Les 2 suivantes ? des américaines ?
Enfin sans conteste une américaine, restaurée mais anonyme...

photo photo photo